Les Amis d’Al-Rowwad

Atelier de théâtre masqué à Al Rowwad et Yes theater par le Théâtre du Tiroir

Petit retour sur un séjour de 7 jours au centre Alrowwad et de 3 jours auprès du Yes théâtre.

Durant décembre 2013, au Centre Alrowwad, en concertation avec Abdelfattah Abusrour, Jean-Luc Bansard a animé 3 formations :

- pour les adultes qui encadrent des activités avec les enfants , une initiation au mime et au jeu de théâtre masqué. Trois jeunes femmes du centre (Mira, Tagreed, Marwa) et un invité de Ramallah ont suivi pendant 3 jours (2 heures d’atelier). Cette expérience de jeu les a encourager à demander d’intervenir auprès des petits pour voir comment utiliser ces techniques centrées sur le mouvement et l’engagement corporel. Deux séances d’une heure d’initiation au jeu dramatique pour les enfants de 7 à 10 ans ont été ajoutées.

- pour 4 adolescentes de 11 à 14 ans ( l’atelier encadré habituellement par Hissa) Jean-Luc a écrit sur place et mis en scène en 5 séances de 2 heures une adaptation personnel intitulée LE CHAPERON ROUGE EN PALESTINE.

Un court spectacle masqué de 15 minutes a été présenté le 31 janvier devant une salle comble des enfants du camp et quelques adultes.

Jean-Luc Bansard :
"J’ai proposé de poursuivre l’écriture du texte pour en faire un spectacle de 45 minutes. La mise en scène initiée avec des masques de commedia d’ell arte peut être jouée sans masques et permettra la poursuite du projet sans nécessairement ma présence. Merci à toute l’équipe du centre et à Abed qui m’ont permis de vivre cette expérience."

Les 1 et et 2 janvier, à la demande des comédiens du YES THEATRE Jean-Luc a encadré 6 heures de Master-class sur le théâtre masqué avec une vingtaine de participants adultes, la plupart inscrits à l’université, des enseignants dont beaucoup de jeunes femmes. Sept d’entre eux sont acteurs de la dernière production du Yes théâtre, "la visite". Le projet d’un stage longue durée sur le théâtre corporel a été évoqué.

Dans les deux structures, Alrowwad et Yes-theater , il s’agissait d’initiation et d’éducation populaire. L’idée de stages vers les comédiens professionnels n’a pas été évoquée.

Jean-Luc Bansard :
"Pour moi, le travail de formation des cadres est sans doute le bon levier pour développer des projets artistiques ambitieux avec les jeunes des ateliers.

Mon spectacle CONTES HUMORISTIQUES DE PALESTINE est repris en janvier en Mayenne et donnera lieu à l’exposition des photos des enfants du Centre photos issues de l’activité IMAGES FOR LIVE."



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)

  • Lettre de rania talala , traiteur palestinienne , à Cyril lignac suite au "voyage culinaire " du sieur en Israël ...

    Cher Cyril Lignac,
    Je t’écris car depuis deux jours, on ne cesse de m’interpeller par rapport à la vidéo que tu as faite lors de ton voyage à Tel Aviv.
    Je m’appelle Rania, française originaire de Palestine (de Jérusalem et de Jaffa) et je suis traiteur de cuisine palestinienne et créatrice du blog Les ptits plats palestiniens de Rania.
    Tu ne me connais sûrement pas, sinon, tu aurais sûrement évité de parler de gastronomie israélienne dans cette fameuse vidéo.
    Soit. J’apprécie ton travail et ton (...)

  • "Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

    La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse. L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit. Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le (...)