Les Amis d’Al-Rowwad

Atelier de théâtre masqué à Al Rowwad et Yes theater par le Théâtre du Tiroir

Petit retour sur un séjour de 7 jours au centre Alrowwad et de 3 jours auprès du Yes théâtre.

Durant décembre 2013, au Centre Alrowwad, en concertation avec Abdelfattah Abusrour, Jean-Luc Bansard a animé 3 formations :

- pour les adultes qui encadrent des activités avec les enfants , une initiation au mime et au jeu de théâtre masqué. Trois jeunes femmes du centre (Mira, Tagreed, Marwa) et un invité de Ramallah ont suivi pendant 3 jours (2 heures d’atelier). Cette expérience de jeu les a encourager à demander d’intervenir auprès des petits pour voir comment utiliser ces techniques centrées sur le mouvement et l’engagement corporel. Deux séances d’une heure d’initiation au jeu dramatique pour les enfants de 7 à 10 ans ont été ajoutées.

- pour 4 adolescentes de 11 à 14 ans ( l’atelier encadré habituellement par Hissa) Jean-Luc a écrit sur place et mis en scène en 5 séances de 2 heures une adaptation personnel intitulée LE CHAPERON ROUGE EN PALESTINE.

Un court spectacle masqué de 15 minutes a été présenté le 31 janvier devant une salle comble des enfants du camp et quelques adultes.

Jean-Luc Bansard :
"J’ai proposé de poursuivre l’écriture du texte pour en faire un spectacle de 45 minutes. La mise en scène initiée avec des masques de commedia d’ell arte peut être jouée sans masques et permettra la poursuite du projet sans nécessairement ma présence. Merci à toute l’équipe du centre et à Abed qui m’ont permis de vivre cette expérience."

Les 1 et et 2 janvier, à la demande des comédiens du YES THEATRE Jean-Luc a encadré 6 heures de Master-class sur le théâtre masqué avec une vingtaine de participants adultes, la plupart inscrits à l’université, des enseignants dont beaucoup de jeunes femmes. Sept d’entre eux sont acteurs de la dernière production du Yes théâtre, "la visite". Le projet d’un stage longue durée sur le théâtre corporel a été évoqué.

Dans les deux structures, Alrowwad et Yes-theater , il s’agissait d’initiation et d’éducation populaire. L’idée de stages vers les comédiens professionnels n’a pas été évoquée.

Jean-Luc Bansard :
"Pour moi, le travail de formation des cadres est sans doute le bon levier pour développer des projets artistiques ambitieux avec les jeunes des ateliers.

Mon spectacle CONTES HUMORISTIQUES DE PALESTINE est repris en janvier en Mayenne et donnera lieu à l’exposition des photos des enfants du Centre photos issues de l’activité IMAGES FOR LIVE."



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Lettre de l’AURDIP à la Ministre de la Justice concernant le projet de résolution demande aux Etats membres de l’UE d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme

    Sous la pression du lobby européen inconditionnel de l’Etat d’Israël, un projet de résolution « pour la lutte contre l’antisémitisme et la protection des communautés juives en Europe » sera soumis à la décision finale du Conseil européen « Justice et affaires intérieures » ce jeudi 6 décembre 2018. Ce projet de résolution demande aux Etats membres d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme.
    L’AURDIP a interpelé Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, qui représentera la France au Conseil qui (...)

  • Les méfaits du lobby israélien mis à nu (Vidéos)

    Grâce à la revue Orient XXI, le public francophone peut désormais visionner l’intégralité de l’enquête d’al-Jazeera sur les pratiques de corruption, d’espionnage et de désinformation du lobby israélien aux Etats-Unis. Il s’agit de 4 épisodes d’une durée de 50 minutes chacun.
    On rappelle que suite à des pressions ouvertement exercées par ce même lobby, l’émir du Qatar, propriétaire de la chaîne, avait retiré le documentaire de sa programmation. Une enquête similaire d’al-Jazeera, conduite en caméra cachée, sur (...)

  • Dominique GRANGE - Détruisons le mur ! (ترجمة إلى العربية)

    En 2010, je suis allée chanter à Ramallah, en Cisjordanie occupée. J’ai vu dans quelles conditions les Palestiniens vivent, confinés sur ce bout de terre… J’ai vu l’armée d’occupation israélienne dans les rues de Jérusalem-Est et ailleurs. J’ai vu les colonies squattant avec arrogance le sommet de collines volées aux Palestiniens. Et partout où je posais mon regard, j’ai vu le mur de l’apartheid, le mur de la honte... J’ai promis aux gens que j’ai rencontrés là-bas de témoigner de ce que j’avais vu et (...)