Les Amis d’Al-Rowwad

Appel du Programme Palestinien des Arts de la Scène pour Gaza

Nous, travailleurs culturels qui représentons la majorité des organisations palestiniennes des arts de la scène, condamnons l’attaque israélienne en cours, l’agression sur Gaza, les assassinats aveugles et les mutilations de nombreux civils, dont beaucoup de femmes et d’enfants.

En tant qu’artistes, notre arme la plus puissante est notre capacité à jouer, rêver et imaginer. Les forces d’oppression craignent cette arme parce que tant que nous sommes capables d’imaginer une autre réalité, nous avons le pouvoir d’aspirer à cette réalité –une Palestine libre et juste.

Israël présente le massacre en cours comme une guerre entre Israël et le Hamas, par une odieuse campagne médiatique tendant à faire des opprimés les attaquants. La dernière attaque d’Israël contre Gaza est un crime qui doit être compris dans le contexte de l’occupation et de l’apartheid perpétrés par Israël. Depuis plus de 60 ans, les Palestiniens ont été systématiquement privés de leur terre, de leur eau et de leur liberté de mouvement. La construction de colonies se poursuit, un mur est érigé sur des terres occupées et Gaza est sous le coup d’un blocus suffocant depuis plus de six ans.

Nous avons des partenaires qui, en dépit de toutes les épreuves, continuent à travailler à Gaza par la musique, le théâtre, les représentations, pour concevoir, traiter, éduquer et mobiliser. Nous sommes à leurs côtés et nous vous demandons de faire de même.

Tandis que les gouvernements tournent une fois de plus le dos, des gens élèvent la voix dans le monde entier ; ils descendent dans les rues et refusent de laisser les habitants de Gaza souffrir en silence. Nous incitons nos collègues, amis et partenaires à ne pas garder le silence et à nous rejoindre dans notre protestation.
Nous en appelons au monde pour faire pression sur Israël afin que cesse le siège de Gaza.

Nous faisons un appel spécial à nos collègues artistes et aux organisations culturelles pour qu’ils et elles condamnent l’agression qui sévit à Gaza et l’occupation de la Palestine, par des pétitions, des manifestations et des déclarations. Au-delà de cela, nous vous recommandons à tous d’agir en soutenant le boycott culturel et universitaire d’Israël (PACBI), refusant de ce fait d’être complice de l’occupation et l’apartheid.

Ensemble, nous pouvons retourner le désespoir en détermination et les forces de division en unité. Nous en avons le pouvoir.

Les soussignés sont membres fondateurs du PPAN, Le Programme Palestinien des Arts de la Scène.

- Al-Harah Theatre : www.alharah.org

- The Magnificat Association : www.magnificat.custodia.org

- The Edward Said National Conservatory of Music : http://ncm.birzeit.edu/en

- Al Kamandjati Association : www.alkamandjati.com

- Theatre Day Productions : www.theatreday.org

- Yes Theatre : www.yestheatre.org

- The Palestine Circus School : www.palcircus.ps

- The Freedom Theatre : www.thefreedomtheatre.org
- Popular Art Center : http://www.popularartcentre.org
- El Funoun Dance Troupe : www.el-funoun.org

- Ashtar Theatre : www.ashtar-theatre.org

POUR DES INTERVIEWS
info@thefreedomtheatre.org
www.thefreedomtheatre.org

Traduction : ATL Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine
theatrejenine@yahoo.fr

Documents à télécharger

  Soutien à Gaza


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)