Les Amis d’Al-Rowwad

Alerte ! Menace de fermeture du seul théâtre palestinien de Jérusalem !

A l’heure où Israël envoie ses "ambassadeurs culturels en Israël", il est en instance de fermer le théâtre national palestinien “Al Hakawati”, seul théâtre palestinien de Jérusalem, qui lance un appel au secours.

Amer Khalil, le directeur du théâtre a reçu un appel des autorités israéliennes jeudi lui indiquant que le théâtre pouvait être fermé dans les 48 H, en raison de son découvert financier auprès de la municipalité. Son compte en banque a été saisi.

"Une procédure qui pourrait paraître normale, s’il n’y avait pas une situation d’occupation qui rend particulièrement vulnérables les institutions palestiniennes de Jérusalem, qui rend éminemment politique cette décision", explique le directeur du théâtre.

Le théâtre Hakawati, situé au coeur de la vieille ville, est le seul théâtre palestinien, et l’une des rares instituions palestiniennes encore debout à Jérusalem, après la destruction par Israel de toute vie culturelle et politique palestinienne dans la ville.

Fondé en 1984, il est un pilier important de la culture et de l’art palestinien. Pourtant les autorités israéliennes ont fermé ses portes et annulé toutes ses activités à 35 reprises depuis cette date, entraînant un manque à gagner important pour le théâtre.

En 2008, les forces de police israéliennes se déployèrent dans le théâtre pour empêcher la tenue d’un festival intitulé “Jerusalem, capitale culturelle arabe en 2009".

En 2013, Israel a empêché la tenue du festival de marionnettes pour enfants programmé dans le théâtre.

Et ceci sans parler des nombreuses tentatives des colons pour s’emparer du théâtre.

Voilà qui va être fait, sous couvert de découvert financier, alors que la municipalité subventionne largement les institutions culturelles juives.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : https://abirkopty.wordpress.com/2015/11/26/israel-to-shut-down-the-only-palestinian-theatre-in-jerusalem/

Qu’en pensez-vous Monsieur Stéphane Lissner, vous qui allez recevoir à l’Opéra de Paris la troupe de danse Batsheva, qualifiée par le gouvernement israélien de "meilleurs ambassadeurs d’Israel" ? Qui mélange la culture et la politique ? Qui est réellement boycotté ?

Pour poser la question à la direction de l’Opera de Paris :

slissner@operadeparis.fr
info@benjaminmillepied.com
service.spectateurs@info.operadeparis.fr



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • A voir ; THE REPORTS ON SARAH AND SALEEM

    Sur fond de conflit politique, une jeune israélienne, Sarah, et un jeune palestinien Saleem, s’éprennent l’un de l’autre. Leur aventure déclenche un jeu dangereux de duperie entre ceux qui détiennent le pouvoir et ceux qui ne le détiennent pas.

  • Wardi : 70 ans après la Nakba, l’espoir est toujours vivant

    Les trop rares films palestiniens, ou faisant entendre des voix palestiniennes, sont souvent de beaux films ; malgré leurs mauvaises dispositions, les critiques, lorsqu’ils en parlent, au lieu de le nier, mettent plutôt en œuvre divers procédés pour les affaiblir et les neutraliser. Il est donc intéressant de jeter un coup d’œil sur quelques sites de cinéma avant de parler du film lui-même.
    aVoir-aLire introduit ainsi le film : « Sidi a été chassé de son village en 1948. » Par qui ? Pourquoi ? Ces (...)

  • Et la terre, comme la langue (DOCUMENTAIRE, 1997)

    Voici la publication du vendredi, jour dédié aux inspirations de la Poésie française : Un documentaire d’Élias Sanbar et Simone Bitton réalisé en 1997. Mise en ligne par Arthur Yasmine, poète vivant, dans l’unique objet de perpétuer la Poésie sur tous les fronts.
    Notice : On a du mal à se représenter, en Occident, l’immense popularité dont jouissent les poètes en Orient. Du Moyen-Orient à l’Afrique du Nord, non seulement on lit plus de poèmes que de romans, mais aussi on considère la poésie comme un art (...)