Les Amis d’Al-Rowwad

5 juin : lecture théâtrale Internationale des MONOLOGUES DE GAZA

Les MONOLOGUES de GAZA.

Un témoignage universel d’une Adolescence en Résistance.

Des adolescent(e)s issu(e)s 7 pays et de nombreuses villes des Pays de la Loire, au
même moment du printemps, guidés par des artistes professionnels, diront, joueront,
danseront les paroles écrites par 33 jeunes de Gaza en 2010 après les massacres subis par la guerre israélienne "Plomb durci" de janvier 2009. !

Le théâtre pour guérir … ?

En 2009, le comédien gazaoui Ali Abu Yassine, du Théâtre Ashtar, forme des jeunes de la bande de Gaza à l’expression théâtrale, avec le soutien de l’UNICEF. En 2010, le théâtre Ashtar forme un nouveau groupe d’adolescents âgés de 14 à 18 ans, à l’aide de techniques d’art-thérapie et d’écriture. Les trois premiers mois sont consacrés à guider ces jeunes dans l’expression des blessures liées au traumatisme du récent conflit, de leur vécu, de leurs rêves, leurs peurs, leurs espoirs...

Ce travail a fait naître Les Monologues de Gaza. À la fin de l’année 2010, le projet acquiert une dimension internationale et donne lieu à une série de lectures et de performances menées par des jeunes du même âge, dans toute la Palestine ainsi que dans 50 villes du monde entier, le tout en 33 langues. !

Donner la parole à la jeunesse, avenir du monde.

Nous prolongeons cette performance durant la saison 2014-2015, par nécessité et par évidence après les derniers massacres à Gaza de l’été 2014. Il est nécessaire que d’autres jeunes du monde se joignent à la ronde mondiale des Monologues de Gaza commencée en 2010.

Ce projet porte aussi l’ambition d’accueillir en 2016 en tournée régionale en Pays de la Loire des jeunes venus de Palestine occupée qui auront vécu la même expérience. !

« Le théâtre est un lieu de résistance magnifique parce qu’il crée de l’espoir. Si nous
perdons l’espoir, nous perdons tout. Cela a été un voyage de transformation. Une réelle
renaissance, une découverte pour les enfants, de pouvoir s’exprimer d’une autre manière.

Ils ont été coincés dans cet état de siège jusqu’à aujourd’hui, et ils le sont encore. Malgré tout ce que le monde extérieur a fait ou non contre cela, Gaza est toujours en état de siège. »

Iman AOUN, initiatrice du projet en Palestine

Documents à télécharger

  Les MONOLOGUES de GAZA.


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)

  • Ils montent le son à Gaza

    De l’extérieur, la bande de Gaza occupée apparaît comme un lieu de misère. Trois agressions militaires israéliennes acharnées depuis décembre 2008 ont causé une destruction indicible, faisant des milliers de morts, plus de 15 000 blessés, plus de 75 000 personnes sans-abri et un demi-million déplacées.
    Dans le même temps, un siège long d’une décennie a conduit les Palestiniens dans la bande côtière au bord de la catastrophe avec une infrastructure en lambeaux.
    Mais Gaza, c’est aussi le lieu d’un moral (...)