Les Amis d’Al-Rowwad

5 juin : lecture théâtrale Internationale des MONOLOGUES DE GAZA

Les MONOLOGUES de GAZA.

Un témoignage universel d’une Adolescence en Résistance.

Des adolescent(e)s issu(e)s 7 pays et de nombreuses villes des Pays de la Loire, au
même moment du printemps, guidés par des artistes professionnels, diront, joueront,
danseront les paroles écrites par 33 jeunes de Gaza en 2010 après les massacres subis par la guerre israélienne "Plomb durci" de janvier 2009. !

Le théâtre pour guérir … ?

En 2009, le comédien gazaoui Ali Abu Yassine, du Théâtre Ashtar, forme des jeunes de la bande de Gaza à l’expression théâtrale, avec le soutien de l’UNICEF. En 2010, le théâtre Ashtar forme un nouveau groupe d’adolescents âgés de 14 à 18 ans, à l’aide de techniques d’art-thérapie et d’écriture. Les trois premiers mois sont consacrés à guider ces jeunes dans l’expression des blessures liées au traumatisme du récent conflit, de leur vécu, de leurs rêves, leurs peurs, leurs espoirs...

Ce travail a fait naître Les Monologues de Gaza. À la fin de l’année 2010, le projet acquiert une dimension internationale et donne lieu à une série de lectures et de performances menées par des jeunes du même âge, dans toute la Palestine ainsi que dans 50 villes du monde entier, le tout en 33 langues. !

Donner la parole à la jeunesse, avenir du monde.

Nous prolongeons cette performance durant la saison 2014-2015, par nécessité et par évidence après les derniers massacres à Gaza de l’été 2014. Il est nécessaire que d’autres jeunes du monde se joignent à la ronde mondiale des Monologues de Gaza commencée en 2010.

Ce projet porte aussi l’ambition d’accueillir en 2016 en tournée régionale en Pays de la Loire des jeunes venus de Palestine occupée qui auront vécu la même expérience. !

« Le théâtre est un lieu de résistance magnifique parce qu’il crée de l’espoir. Si nous
perdons l’espoir, nous perdons tout. Cela a été un voyage de transformation. Une réelle
renaissance, une découverte pour les enfants, de pouvoir s’exprimer d’une autre manière.

Ils ont été coincés dans cet état de siège jusqu’à aujourd’hui, et ils le sont encore. Malgré tout ce que le monde extérieur a fait ou non contre cela, Gaza est toujours en état de siège. »

Iman AOUN, initiatrice du projet en Palestine

Documents à télécharger

  Les MONOLOGUES de GAZA.


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Nous avons perdu notre théâtre à Gaza

    Le théâtre ASHTAR condamne avec une grande rage et une profonde douleur l’attaque brutale de
    l’occupation israélienne sur le théâtre Al Mishal à Gaza, qui a réduit à zéro l’immeuble de six étages.
    Al Mishal était le siège du groupe de jeunes d’ASHTAR à Gaza depuis 2008. Il avait été le lieu de
    plusieurs productions du théâtre ASHTAR ; « Les Monologues de Gaza », « Roméo et Juliette à Gaza »,
    « Hanin », « Le Jardin des Fleurs », « Les Enfants d’Hercule » et beaucoup d’autres…
    Les atrocités de l’occupant se sont (...)

  • Le Cinéma des Enfants de Gaza : appel au soutien

    Chers amis et sympathisants du Gaza Children Cinema, avant toute chose, nous aimerions redire notre sincère gratitude pour votre soutien aimable et généreux à notre initiative éducative à Gaza : le Cinéma des enfants de Gaza.
    Nous sommes restés silencieux au cours des derniers mois, mais nous avons toujours été occupés à organiser des activités de collecte de fonds pour prolonger le formidable élan du projet afin d’atteindre les communautés d’enfants de Gaza. Nous avons également travaillé de façon très (...)

  • Témoignages de Ziad Medoukh En direct de Gaza-vidéo- Ce vendredi 10 août 2018 Au lendemain de la destruction d’un centre culturel de Gaza

    En direct de Gaza
    Le vendredi 10 août 2018
    Devant le plus important centre culturel de la bande de Gaza
    Le centre culturel El-Misshal pour les jeunes et les enfants de Gaza, détruit totalement par l’aviation israélienne hier jeudi 9 août 2018.
    L’armée israélienne veut détruire la culture à Gaza
    L’armée la plus morale au monde veut priver les enfants de Gaza de leurs loisirs
    Message de Ziad Medoukh, citoyen palestinien de Gaza en direct de ce centre culturel bombardé et détruit totalement par (...)