Les Amis d’Al-Rowwad

Un festival de cinéma muet en plein air dans le camp d’Aïda

Du 18 au 22 Août 2007, à Aïda, se tiendra un festival de cinéma muet en plein air où seront projetés les grands classiques du cinéma muet des années 20 et 30.

Cet événement à la fois cinéphile et festif sera portée par des genres cinématographiques différents fédérant tous les publics (films d’action, sentimental, comique…) et aussi idéalement par une projection avec accompagnement musical en direct au piano.

Programme (en soirée, à partir de 20h30)

  • Soirée « Romance » : L’aurore (1927) de F.W.Murnau, 117 min
  • Soirée « Animation » : Les aventures du prince Ahmed (1924) de L.Reiniger, 65 min 
  • Soirée « Documentaires/films du réel » : Nanook (1922) de R.Flaherty,79 min 
  • Soirée « Frisson » : Freaks (1932) de Tod Browning, 64 min
  • Soirée « Comédie » : Le mécano de la Générale (1926), de Buster Keaton, 75 min

Ces films pourront être précédés d’une première partie dédiée à la diffusion d’un court métrage. Ce festival est organisé dans le cadre du programme « Images for Life » par le centre culturel et de formation d’Al-Rowwad et avec le soutien des Centres Culturels français en Palestine.

Documents à télécharger

  Le programme en arabe


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)

  • Ils montent le son à Gaza

    De l’extérieur, la bande de Gaza occupée apparaît comme un lieu de misère. Trois agressions militaires israéliennes acharnées depuis décembre 2008 ont causé une destruction indicible, faisant des milliers de morts, plus de 15 000 blessés, plus de 75 000 personnes sans-abri et un demi-million déplacées.
    Dans le même temps, un siège long d’une décennie a conduit les Palestiniens dans la bande côtière au bord de la catastrophe avec une infrastructure en lambeaux.
    Mais Gaza, c’est aussi le lieu d’un moral (...)