Les Amis d’Al-Rowwad

Two short films produced by Al Rowwad

The Exam

Duration : 15 minutes
In Arabic with subtitles in French or English
Director : Collective work of Al-Rowwad Cultural Youth Center and a team of French professionals
Produced by Al-Rowwad Center, Aida Refugee camp, Bethlehem, Palestine, 2005.

Summary
Miriam is living in Aida Refugee camp – Bethlehem and studies in Abu Dis university. Today she has an important exam. She is almost ready to go when she hears shooting. She rushes out of the bathroom and finds out that there is a curfew. All the roads have been closed by the Israeli army. Her father wants her to stay at home but Miriam is determined to pass her exam and she decides to try to bypass the roadblocks.
Will she succeed in her enterprise despite of the curfew imposed by the army.

La Nakba

Duration : 5 minutes
In Arabic with subtitles in French
Director : Collective work of Al-Rowwad Youth Cultural Center and a team of French professionals
Produced by Al-Rowwad Center, Aida Refugee camp, Bethlehem, Palestine, 2005.

Summary
Abu Taha is a Palestinian native to the village of Beit Natif near Hebron.
He describes for us the life in his village before 1948, the “disaster” (the Nakba) when the Zionists forces chased him away from his house and his flight on the roads with his family until he finally settled near Bethlehem, in a place that will become Aida Refugee camp.
This short film is a sometimes poetic, sometimes a very hard account of the events that disrupted the life of this man who died in 2006… without returning to his village.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)