Les Amis d’Al-Rowwad

Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !

Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.

Sans le moindre début de solution politique avancée, le "deal" en question c’est en fait l’investissement, sur 10 ans, de quelque 50 milliards de dollars dans l’économie palestinienne... pris dans la poche des "pays arabes environnants" (sic)

Argent qui permettrait de créer un million d’emplois, de réduire de 50 % le taux de pauvreté... et de raser gratis.

Plans pour développer le tourisme en Palestine, mais également en Egypte, en Jordanie et au Liban, qu’on essaie d’allécher de la sorte... et proposition de créer un tunnel pour relier Gaza à la Cisjordanie... pas encore validée par l’extrême-droite au pouvoir en Israël, comme le fait remarquer Yumna Patel, la correspondante de Mondoweiss en Palestine.

Si Jared Kushner se permet de déclarer que la première préoccupation des Palestiniens est de pouvoir "payer leurs crédits", les Palestiniens estiment eux que leur liberté et leur indépendance ne sont pas à vendre.

Hanan Ashrawi (OLP), a déclaré : "Il ne peut y avoir de prospérité sous occupation". Et aussi " : "S’ils s’intéressent tellement à la santé de l’économie palestinienne, que ne lèvent-ils pas le blocus de Gaza ? Et pourquoi n’empêchent-ils pas Israel de voler notre argent, nos ressources, nos terres ? Pourquoi n’ouvrent-ils pas nos eaux territoriales, notre espace aérien et nos frontières, pur qu’on puisse exporter et importer librement ?"

Le premier ministre palestinien, Mohammad Shtayyeh, a fait savoir à la presse que cette conférence de Bahrein n’était là que pour "légitimer l’occupation et les colonies".

De même, le leader du Hamas, Ismail Rudwan a déclaré à Reuters : “Nous rejetons leur "deal du siècle’ dans toutes ses dimensions, économique, politique et sécuritaire".

Durant les manifestations à Ramallah, les participants n’ont pas seulement brûlé des photos à l’effigie de Trump, mais également celle du roi de Bahrein, Hamad bin Isa Al Khalifa.

Et la fameuse conférence : "De la Paix à la Prospérité", ne réunit ce mardi et mercredi que l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, l’Egypte, ainsi que des représentants de l’Europe et des USA.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : https://mondoweiss.net/

CAPJPO-EuroPalestine



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)