Les Amis d’Al-Rowwad

Tintamarre et Boudeficelle

Depuis 1989, la compagnie explore l’univers symbolique de la marionnette pour reposer les mêmes questions essentielles et complexes : celles que les enfants partagent avec les grands.

Et c’est en conjuguant le partage que nous avons donné vie à nos10 spectacles : partage avec des artistes différents pour mixer l’imaginaire de chaque nouvelle création, partage avec un collectif de marionnettistes AREMA LR dans une dynamique d’échange et de formation, partage avec les enfants afin d’établir des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée.

C’est cette démarche d‘échange par-delà les cultures, les langues et les religions qui nous a amené en 2012 à collaborer avec « Les amis d’Al Rowwad » : Nous avons accueilli le Yes Théâtre à Narbonne à l’occasion de sa tournée en France, qui à leur tour nous ont reçu en 2013 dans leur petit théâtre afin de ciseler avec des enfants d’Hébron une version palestinienne de la bande son de notre dernier spectacle d’ombre « L’Arche ». Nous espérons amener ce travail en arabe en Palestine et au Maroc en 2014, avec cette fois un partage de la manipulation du spectacle avec des enfants et des étudiants locaux.

Tintamarre et Boudeficelle



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « Israël » aboie : les prisonniers palestiniens sont debout

    Les prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim collective, à partir du 17 avril, la journée nationale du prisonnier palestinien. 1500 prisonniers détenus dans la plupart des prisons sionistes, sur le total de 7500, ont rejoint la grève, annoncée par Marwan Barghouty, dirigeant au Fateh. Les grévistes appartiennent à la plupart des mouvements de résistance. Ils réclament la cessation des pratiques immorales et inhumaines à leur encontre, et d’être considérés comme des êtres humains. Ils (...)

  • Barcelone : un pas de plus vers une « Zone libre d’apartheid » !

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE BARCELONE a voté aujourd’hui en session plénière une déclaration officielle qui favorise l’inclusion dans les contrats signés notamment avec des entreprises liées à l’occupation israélienne en Palestine, de clauses assurant le respect des droits des êtres humains. « La reconnaissance par la municipalité de Barcelone du droit à défendre les droits des Palestiniens par des actions non violentes de BDS n’est pas simplement le triomphe de la liberté d’expression et des droits (...)

  • Grève de la faim « Liberté et Dignité » : dès le premier jour, le régime sioniste impose une série de mesures punitives aux grévistes palestiniens

    Alors que plus de 1.600 prisonniers politiques palestiniens ont lancé, lundi 17 avril, une grève de la faim illimitée pour protester contre leurs conditions d’incarcération indignes, le service pénitentiaire du régime sioniste n’a pas tardé une série de mesures punitives contre les prisonniers, en particulier ceux qui mènent la grève. Dans un communiqué publié lundi soir 17 avril, la Commission palestinienne des affaires des prisonniers indiquait que dès le premier jour de grève, des responsables du (...)