Les Amis d’Al-Rowwad

Soirée débat le vendredi 29 juin 2018 à la Maison de la Poésie

Dans le cadre du Festival Palest’In& Out
Organisé par l’Institut Culturel Franco Palestinien du 22 au 30 juin 2018 à Paris
Soirée débat le vendredi 29 juin 2018 à la Maison de la Poésie

Le Théâtre palestinien promoteur de liberté ?

Libertéd’avoir un pays sans occupation et jouissant de tous ses droits.
Libertés accordées dans la société palestinienne oùtout n’est pas dicible, audible, visible.
Liberté de se mettre en scène déniéeau peuple palestinienqui ne bénéficie pas de la reconnaissance occidentale.

Comment parler d’un théâtre qui surgit là où on ne l’attend pas ? L’intifada culturellemenée par les artistes de Palestine est une lutte symbolique et pragmatique, indissociable de sa vocation sociale et politique. Du Hakawati, Théâtre National de Jérusalem en passant par le Freedom Theater de Jénine, leYes Theater de Hébron, leThéâtreAshtarde Ramallah ou leKhashabeh de Haifa, et bien d’autres, dans la rue ou sur des scènes prestigieuses le théâtre palestinien s’expose.

Iman Aoundu Théâtre Ashtaret promotrice du théâtre palestinienretrace les défis et stratégies de contournement développés par ces artistes.
Emmanuelle Thiébotdoctoranteen Etudes théâtrales à Caenet membre du Collectif Théâtre Palestinedéconstruitles stéréotypes et envisage le transfert d’œuvres palestiniennes vers la France à la lumière des rapports de force qui structurent le champ théâtral français.
Sylvie DeplusPonsin duCollectif Théâtre Palestine,présente ce réseau lancé par 2 associations pour partager et diffuser cet art bien vivant.

Nous venons de rentrer en scène et vous savez désormais que nous existons.
(Harold Pinter)

Le débat sera précédé d’une lecture en français et en arabe d’extraits de Deux billets pour Sepphorisde Dar al-Saqi(Beyrouth, 2017)

Maison de la Poésie – 157 rue St Martin – 75003 Paris
Vendredi 29 juin 2018 à 21h Entrée à 5€



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)