Les Amis d’Al-Rowwad

Samedi 11 novembre

Nous repartons en fin de matinée pour Naplouse. Une mauvaise piste nous permet d’éviter un check point, mais notre super taxi ne peut éviter celui de l’entrée de Naplouse. Nous le passons à pied, nous frayant un passage dans la foule s’écoulant lentement dans les deux sens entre les soldats pour le contrôle des papiers. Ici aussi, un soldat tient en joue les passants alors qu’un deuxième contrôle les papiers.

JPEG - 47.9 ko

Un nouveau taxi nous mène au siège de DARNA. Nous retrouvons les 4 jeunes musiciens de cet été. Walid, le 5ème de la troupe, est mort il y a une semaine d’un problème cardiaque.

Nous passons la soirée en leur compagnie, invité par l’oncle d’un des garçons. Grande villa, narguilé sur la terrasse et même piano dans le salon... Comme la vie pourrait être douce ici.

Les soirées sont d’autant plus longues qu’à Naplouse aussi ne s’écoule pas une semaine sans 3 ou 4 descentes nocturne des jeeps israéliennes, entraînant à chaque fois morts et blessés. La ville sombre doucement dans le chaos. Quasiment plus de feux de signalisation en état de marche, et aucun n’est respecté, plus de police (l’armée israélienne a imposé des règles encadrant leur activité, les privant en pratique de toute efficacité), un éclairage public plus que défaillant, des hommes armés sans uniforme ni signe distinctif...
Beaucoup de voitures n’ont pas de plaque d’immatriculation : elles ont été volées en Israël, ou bien vendues pour une arnaque à l’assurance. Le fait d’en voir autant ici pose quelques questions sur l’efficacité du mur, des check points, etc... ou bien sur le niveau de corruption des gardes frontières.

Que ce soit à Jénine ou à Naplouse, visitées régulièrement par l’armée israélienne la nuit,on est bien loin de l’esprit d’Oslo, qui classe pourtant ces villes en zone A, c’est à dire sous autorité totale palestinienne.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La chanteuse palestinienne Rim Banna n’est plus

    Nous apprenons avec tristesse ce samedi le décès de la chanteuse palestinienne Rim Banna, des suites d’un cancer diagnostiqué il y a neuf ans.
    Agée de 51 ans seulement, l’artiste, citoyenne palestinienne israélienne, s’est éteinte à Nazareth, la ville où elle était née, a précisé sa famille.
    Sa démarche artistique a toujours été guidée par une volonté d’exprimer l’identité du peuple palestinien à travers sa musique traditionnelle, qu’elle a contribué à préserver et à promouvoir à travers ses disques et tournées (...)

  • Fermetures de comptes : pour qui travaille PayPal ?

    Communiqué de l’AFPS
    Le 26 janvier, nous apprenions la fermeture de notre compte PayPal par un simple e-mail de PayPal Europe, sans contact préalable avec nous. Le jour-même, et alors qu’officiellement cela n’avait fait l’objet d’aucune déclaration de PayPal, des sites internet israéliens relayés par des officines françaises utilisaient cette information pour se déchaîner contre nous. Par qui avaient-ils donc été prévenus ?
    Nous avons envoyé dès le 29 janvier une lettre recommandée à PayPal Europe, pour (...)

  • Aidez le festival « PALESTINE EN VUE » 2018 !

    Merci de vous proposer pour renforcer nos équipes, diffuser l’information, participer aux projections etc, nous avons besoin de bénévoles ! Même si erap n’est composée que de bénévoles, n’a pas de frais de locaux, nous avons besoin de dons privés pour les frais de communication, frais de transport des invités, frais de traduction de films etc.. Merci de votre soutien financier et/ou de votre participation à nos activités :
    La réduction d’impôts est de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable (...)