Les Amis d’Al-Rowwad

Rodéo d’âme

Créée en 2004 par Claire Audhuy, la compagnie et maison d’édition Rodéo d’âme est spécialisée dans les sujets engagés. Par le biais de cycles de rencontres artistiques, Rodéo d’âme souhaite interroger des thématiques engagées. À travers les évènements qu’elle organise, la compagnie met en avant le regard d’artistes contemporains, et fait dialoguer l’outil artistique avec des sujets de société forts : Corps multiple (2006), Mémoires vivantes (2007-08), Des voix dans la nuit (2011), Penser et parle l’Europe (2011-12).

En 2012, Rodéo d’âme lance la collection littéraire L’Oiseau-mouche dédiée à la jeune écriture contemporaine (poésie, théâtre et témoignages). Cinq titres sont déjà parus en moins de 6 mois : Misères de vie (poésie), Guerre sans visage (théâtre), Une poignée de terre (théâtre), La Lumière sur le seuil (théâtre) et Les Auschwitz (témoignage).

En 2013, Rodéo d’âme lance son projet "Traversées" qui se déroulera dans le camp de réfugiés d’ Aïda.

Au programme :
- Des ateliers artistiques (photographie, éveil corporel, jeu théâtral…) proposés tous les matins par l’équipe de Rodéo d’âme.
- La création de la pièce de théâtre écrite par Claire Audhuy, Frères ennemis, jouée en Palestine, par les réfugiés d’Aïda, accompagnés par notre équipe artistique.
- La création d’une fanzinothèque sur place, sous la direction de Marine Froeliger.
- La valorisation de toute cette aventure par un ouvrage édité par Rodéo d’âme et un documentaire vidéo.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)

  • Ségrégation géographique en Palestine : Google Maps épinglé

    Pourriez-vous imaginer que l’application Google Maps, sur votre propre smartphone, puisse vous mettre en danger ? Ou nier l’existence de votre ville, village ou même de votre pays ? Cela paraît inimaginable mais, pourtant, cela est bien réel.
    C’est ce que vient de démontrer l’ONG palestinienne 7amleh – Le centre arabe pour le développement des médias sociaux – dans son rapport publié mardi 18 septembre, intitulé « Ségrégation cartographique : Google Maps et les droits de l’homme des Palestiniens ». (...)

  • Nous avons perdu notre théâtre à Gaza

    Le théâtre ASHTAR condamne avec une grande rage et une profonde douleur l’attaque brutale de
    l’occupation israélienne sur le théâtre Al Mishal à Gaza, qui a réduit à zéro l’immeuble de six étages.
    Al Mishal était le siège du groupe de jeunes d’ASHTAR à Gaza depuis 2008. Il avait été le lieu de
    plusieurs productions du théâtre ASHTAR ; « Les Monologues de Gaza », « Roméo et Juliette à Gaza »,
    « Hanin », « Le Jardin des Fleurs », « Les Enfants d’Hercule » et beaucoup d’autres…
    Les atrocités de l’occupant se sont (...)