Les Amis d’Al-Rowwad

"Retours sur une saison à Gaza" de Vivian Petit, à la librairie Résistances le 2 novembre

Vivian Petit, qui a réussi à passer deux mois à Gaza, en tant qu’enseignant de français à l’université Al-Aqsa, vient de publier aux éditions Scribest, ce qu’il a vu, entendu, partagé et compris lors de son séjour sur place. Il nous présentera "Retours sur un saison à Gaza" jeudi soir 2 novembre à la librairie Résistances.

Vivian Petit a beau être jeune, il milite depuis longtemps pour la Palestine, au grand étonnement parfois de son entourage. Engagé dans le mouvement ISM (International Solidarity Movement), il a compris très tôt l’enjeu que représente la Palestine au niveau mondial et la nécessité de transmettre ce qu’il a appris lors de ses voyages et rencontres dans ce territoire martyrisé.

Vivian Petit ne présente pas une thèse de doctorat, son petit livre est facile à lire, et il ne mâche pas ses mots. Il appelle un chat un chat, qu’il s’agisse de la collaboration de l’AP avec Israël, de la grande arnaque que furent les accords d’Oslo, comme de la soi-disant gauche israélienne.

Yitzhak Rabin, ancien Premier ministre d’Israël et Prix Nobel de la paix 1994, n’avait-il pas déclaré publiquement qu’il rêvait de « voir Gaza sombrer dans la Méditerranée » ?

Malgré un séjour écourté par les responsables du blocus, car il devait rester enseigner 6 mois à Gaza, il décrit précisément ce qui fait de la bande de Gaza un grand camp de concentration, où les jeunes, qui constituent plus de la moitié de la population, et leurs aînés sont enfermés, étouffés, privés de tout. Il raconte leurs attentes, leur manière de résister, et parfois de désespérer.

Un témoignage précieux, à mettre entre les mains de tous ceux qui ont tendance à ne penser à Gaza qu’à l’occasion des terribles bombardements israéliens.

Une invitation à ne pas hésiter à "afficher" la Palestine, à renforcer notre solidarité avec ce peuple résistant, et à entendre son appel à boycotter tout ce qui vient de l’occupant israélien, l’auteur rappelant à ce sujet les grandes lignes de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

RENDEZ-VOUS LE JEUDI 2 NOVEMBRE À PARTIR DE 19 H, AVEC VIVIAN PETIT, POUR CETTE CONFÉRENCE DÉBAT SUR GAZA !
LIBRAIRIE RÉSISTANCES
4 Villa Compoint. 75017 Paris
Métro Guy Moquet ou Brochant, ligne 13 - bus ligne 31, arrêt Davy-Moines)
www.librairie-resistances.com - Tel : 01 42 28 89 52



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)