Les Amis d’Al-Rowwad

Rencontre à Sciences PO le 3 octobre

A la découverte du théâtre palestinien

Connaissez-vous le théâtre palestinien ? Etes-vous déjà allé à Hébron ? Avez-vous entendu parler du Yes Théâtre ?
Les comédiens du Yes Théâtre d’Hébron ont défié les obstacles administratifs de la demande de visa, les interrogatoires et contrôles à l’aéroport et le voyage par la Jordanie pour atterrir en France. A Paris, à Saint-Denis ou à Clermont-Ferrand, ils sillonnent le pays pour présenter leur spectacle 3 en 1 : une création collective qui interroge l’utilité et la perception du théâtre par la société palestinienne. A quoi sert le théâtre dans une ville qui ne cesse d’être colonisée en plein cœur ? Voici la question à laquelle ces trois artistes nous proposent de réfléchir.
A l’occasion de cette tournée organisée par « Les Amis d’Al Rowwad », les comédiens du Yes Théâtre, par cette rencontre, font découvrir plus largement une pratique riche et méconnue de résistance par la culture.
Ondine Oberlin, auteure d’un mémoire sur « Les enjeux de la création théâtrale des Palestiniens » introduit la rencontre en donnant un aperçu général des conditions de production et de diffusion du théâtre Palestinien aujourd’hui. Les comédiens du Yes Théâtre présentent à leur tour les aspirations artistiques de la compagnie et les activités socioculturelles qu’ils mènent avec les jeunes de la ville. Yazid Zahdah, président du Yes Théâtre, expose la situation particulièrement hostile de la ville d’Hébron et son impact sur la création théâtrale. Cette présentation est suivie d’un moment d’échanges avec le public où intervenants et spectateurs imaginent ensemble l’avenir de la création théâtrale palestinienne.

A l’Institut d’Etudes Politiques de Paris
Sciences PO
28 rue des Saints Pères, 75007 Paris
Amphithéâtre Albert Caquot
Le vendredi 3 octobre à 19h15



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)