Les Amis d’Al-Rowwad

Rachel

Documentaire de 90 minutes. Séances programmées dans de nombreuses villes de France.

L’histoire :

Le film enquête sur la mort de la pacifiste américaine Rachel Corrie, 22 ans, écrasée par un bulldozer israélien en mars 2003 alors qu ?elle tentait d ?empêcher la destruction de maisons palestiniennes. A travers le destin tragique de Rachel, qui tenait un journal de voyage sous forme d ?e-mails qu ?elle envoyait à sa famille et à ses amis aux Etats-Unis, le film médite sur les thèmes de l ?idéalisme, de l ?engagement, de l ?utopie politique. La Palestine est ici réalité et métaphore, un tombeau pour une enfant d ?aujourd ?hui.

La Ligue des droits de l’Homme soutient le film de Simone Bitton

Diffusion

Le dossier du film ainsi que l’affiche et des photos sont disponibles sur le site Internet des "Films du paradoxe", qui comporte aussi un entretien avec la réalisatrice :
http://www.filmsduparadoxe.com/rachelcat.html

Vous pouvez prendre connaissance des salles et des dates où il est projeté à :
http://www.filmsduparadoxe.com/prograchel.html

Le film se prête à des débats sur la situation que vivent les habitants de la bande de Gaza ainsi que sur la notion d’engagement aujourd’hui.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)