Les Amis d’Al-Rowwad

Mise en service d’un labo photo

En janvier 2007, l’association avait emporté le labo-photo donné par Jonathan Daitch (pour développer, agrandir et tirer les photos en noir et blanc).

Lors de son séjour en Cisjordanie fin juin 2007, Jonathan a pris en mains le labo, qui était déjà installé dans l’ancien centre Al-Rowwad et a développé des photos qu’il a prises dans le camp avec les enfants, qui ont été séduits et enthousiasmés par cette opération magique.

Nous avions emporté des appareils photos, donnés par des amis de Clermont-Ferrand. D’autres appareils, donnés par des amis d’Orly, nous sont parvenus après notre retour et d’autres, en provenance de cette même ville, nous sont promis, qui partiront cet été avec des militants qui se rendent en Palestine.

Le centre Al-Rowwad est donc d’ores et déjà, bien équipé et des équipes de photographes qualifiés sont sur place. Anne, la responsable de projet, après quelques jours de vacances dans sa famille en juillet, reprendra son activité début août et Jonathan reviendra bientôt pour un nouveau séjour.

Le centre Al-Rowwad va devenir sans aucun doute une référence en Palestine et sera capable de former très vite d’autres équipes de photographes à Bethléem et en Cisjordanie.

C’est un bel exemple de solidarité, qui aide concrètement les Palestiniens a sauvegarder leur culture et à résister aux forces sionistes qui cherchent à les faire disparaître.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)