Les Amis d’Al-Rowwad

Mise en service d’un labo photo

En janvier 2007, l’association avait emporté le labo-photo donné par Jonathan Daitch (pour développer, agrandir et tirer les photos en noir et blanc).

Lors de son séjour en Cisjordanie fin juin 2007, Jonathan a pris en mains le labo, qui était déjà installé dans l’ancien centre Al-Rowwad et a développé des photos qu’il a prises dans le camp avec les enfants, qui ont été séduits et enthousiasmés par cette opération magique.

Nous avions emporté des appareils photos, donnés par des amis de Clermont-Ferrand. D’autres appareils, donnés par des amis d’Orly, nous sont parvenus après notre retour et d’autres, en provenance de cette même ville, nous sont promis, qui partiront cet été avec des militants qui se rendent en Palestine.

Le centre Al-Rowwad est donc d’ores et déjà, bien équipé et des équipes de photographes qualifiés sont sur place. Anne, la responsable de projet, après quelques jours de vacances dans sa famille en juillet, reprendra son activité début août et Jonathan reviendra bientôt pour un nouveau séjour.

Le centre Al-Rowwad va devenir sans aucun doute une référence en Palestine et sera capable de former très vite d’autres équipes de photographes à Bethléem et en Cisjordanie.

C’est un bel exemple de solidarité, qui aide concrètement les Palestiniens a sauvegarder leur culture et à résister aux forces sionistes qui cherchent à les faire disparaître.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)