Les Amis d’Al-Rowwad

Le texte intégral de la pièce

Vous pouvez télécharger ci-dessous le livret de la pièce "Nous sommes les enfants du Camp", écrite par Mr Abu-Srour, directeur du centre culturel Al Rowwad.

La pagination a été réalisée pour une impression au format A5

Avertissement :

La pièce ci-après reproduit en les transposant les événements tragiques au cours desquels une partie de la population palestinienne a été expulsée de sa terre.

Les auteurs de ces actes étaient d’abord les volontaires des groupes de combat sionistes puis les soldats de l’armée israélienne elle-même. Les victimes palestiniennes les désignent sous le nom de « Juifs », ou de "sionistes", termes qui repris par la pièce.

Il ne s’agit pas d’une manifestation d’antisémitisme, les Palestiniens sachant bien faire la différence entre les soldats juifs de l’armée d’occupation et les nombreux Juifs qui, sur place et dans le monde, sont solidaires avec eux.

Nous savons, en France, ce qu’est une occupation. Sur nos murs sont scellées de nombreuses plaques qui rappellent qu’en ce lieu des résistants « furent sauvagement assassinés par les Allemands ». Ces avis ne sont pas pour autant des manifestations d’un racisme antigermanique. Il faut comprendre les termes utilisés ici dans le même sens.

Documents à télécharger

  Livret de la pi


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)