Les Amis d’Al-Rowwad

Le programme Images For Life : formation et création d’emplois via la vidéo et la photographie

Ce projet vise à mettre en place des ateliers et structures afin de développer des activités liées à la photographie et à la vidéo pour les objectifs suivants : - former des jeunes et des adultes aux techniques audiovisuel ; - réaliser des produits culturels qui permettront d’autofinancer ces activités ; - donner aux jeunes palestiniens des outils non-violents d’expression. La Société des Amis d’Al Rowwad recherche ainsi des professionnels de l’audiovisuel souhaitant s’investir dans ce projet, en étant formateur et/ou responsable de projet en Palestine, dans le camp de Aïda. Les périodes de formation seront courtes, de quelques semaines. Si vous souhaitez travailler sur ce projet, contactez l’association.


Panorama Images For Life

Résumé du projet

Sous la direction de Abdelfattah Abusrour, Directeur d’Alrowwad, et d’Anne Paq, photographe professionnelle, les jeunes seront formés aux techniques de base, puis plus avancées. Ils seront ensuite encouragés à prendre des photos et des vidéos présentant différents aspects de leur vie quotidienne et du camp. Les adultes recevront aussi une formation professionnalisant et créatrice d’emplois. Certains des adultes pourront ensuite entreprendre leurs propres activités et proposer leurs services. Le Centre pourra louer le matériel à un prix raisonnable afin de faciliter les initiatives individuelles. D’autres pourront continuer à s’investir avec le Centre en devenant eux même formateurs. Sur la base des résultats, toute une série d’outils seront réalisés : expositions photos, cartes postales, calendriers, documentaires, films de fictions, etc. Ces matériaux seront ensuite commercialisés afin de générer des revenus qui permettront de créer des emplois dans le camp, de financer d’autres activités, et de diffuser l’information. Durant leur formation, les jeunes seront encouragés à créer des liens avec d’autres structures artistiques ou des médias et de diffuser leurs travaux photographiques et audiovisuels, notamment via internet.

La philosophie du projet sera de responsabiliser au maximum les jeunes du camp et de les impliquer dans toutes les étapes du processus de création jusqu’à l’aboutissement et la commercialisation des produits. Ils seront le moteur des activités. L’objectif à long terme est de les encourager à entreprendre des projets créatifs et innovateurs, de devenir de véritables acteurs responsables dans la construction de la société civile palestinienne et de susciter de véritables vocations (photographes, réalisateurs, journalistes, etc.). A travers la photographie et la vidéo, les jeunes Palestiniens apprendront non seulement de nouvelles compétences et aptitudes mais aussi une autre manière de regarder et d’interagir avec leur environnement et la société, d’une manière constructive et porteuse d’espoirs. Les adultes pourront quant à eux bénéficier de nouvelles perspectives professionnelles, à travers de leurs nouvelles compétences et aptitudes.

Documents à télécharger

  Fiche projet en anglais


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)