Les Amis d’Al-Rowwad

Le programme Images For Life : formation et création d’emplois via la vidéo et la photographie

Ce projet vise à mettre en place des ateliers et structures afin de développer des activités liées à la photographie et à la vidéo pour les objectifs suivants : - former des jeunes et des adultes aux techniques audiovisuel ; - réaliser des produits culturels qui permettront d’autofinancer ces activités ; - donner aux jeunes palestiniens des outils non-violents d’expression. La Société des Amis d’Al Rowwad recherche ainsi des professionnels de l’audiovisuel souhaitant s’investir dans ce projet, en étant formateur et/ou responsable de projet en Palestine, dans le camp de Aïda. Les périodes de formation seront courtes, de quelques semaines. Si vous souhaitez travailler sur ce projet, contactez l’association.


Panorama Images For Life

Résumé du projet

Sous la direction de Abdelfattah Abusrour, Directeur d’Alrowwad, et d’Anne Paq, photographe professionnelle, les jeunes seront formés aux techniques de base, puis plus avancées. Ils seront ensuite encouragés à prendre des photos et des vidéos présentant différents aspects de leur vie quotidienne et du camp. Les adultes recevront aussi une formation professionnalisant et créatrice d’emplois. Certains des adultes pourront ensuite entreprendre leurs propres activités et proposer leurs services. Le Centre pourra louer le matériel à un prix raisonnable afin de faciliter les initiatives individuelles. D’autres pourront continuer à s’investir avec le Centre en devenant eux même formateurs. Sur la base des résultats, toute une série d’outils seront réalisés : expositions photos, cartes postales, calendriers, documentaires, films de fictions, etc. Ces matériaux seront ensuite commercialisés afin de générer des revenus qui permettront de créer des emplois dans le camp, de financer d’autres activités, et de diffuser l’information. Durant leur formation, les jeunes seront encouragés à créer des liens avec d’autres structures artistiques ou des médias et de diffuser leurs travaux photographiques et audiovisuels, notamment via internet.

La philosophie du projet sera de responsabiliser au maximum les jeunes du camp et de les impliquer dans toutes les étapes du processus de création jusqu’à l’aboutissement et la commercialisation des produits. Ils seront le moteur des activités. L’objectif à long terme est de les encourager à entreprendre des projets créatifs et innovateurs, de devenir de véritables acteurs responsables dans la construction de la société civile palestinienne et de susciter de véritables vocations (photographes, réalisateurs, journalistes, etc.). A travers la photographie et la vidéo, les jeunes Palestiniens apprendront non seulement de nouvelles compétences et aptitudes mais aussi une autre manière de regarder et d’interagir avec leur environnement et la société, d’une manière constructive et porteuse d’espoirs. Les adultes pourront quant à eux bénéficier de nouvelles perspectives professionnelles, à travers de leurs nouvelles compétences et aptitudes.

Documents à télécharger

  Fiche projet en anglais


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)