Les Amis d’Al-Rowwad

Le neveu de Mustapha a été assassiné hier

Si vous lisez la presse occidentale ou écoutez les nouvelles , vous n’entendrez probablement pas parler de l’histoire ci-dessous. Comme la BBC, on vous dira que des Palestiniens se sont introduits dans une colonie israélienne et ont blessé des colons par exemple.

Mais des jeunes Palestiniens tués par l’armé israélienne, pas un mot. De toute façon, si on en parlait, ce serait encore probablement de leur faute. Ils n’ont qu’à se montrer gentils avec les soldats d’occupation.

Alors voici une autre histoire pour balancer un peu l’info.

Le neveu de Mustapha a été assassiné hier après-midi. Mustapha est physiothérapeute. Il soigne Khalil, un petit garçon de 7 ans dont je m’occupe dans le camp d’Aida. Mustapha est toujours prêt à rendre service. Il est formidable.

Hier Mustapha a perdu son neveu Qusai, 17 ans, tué de façon atroce par l’armée israélienne qui avait envahi Bethléem. Lundi après-midi l’armée israélienne a envahi Bethléem et a encerclé une maison située au sud de la ville ayant l’intention de s’emparer d’un ‘terroriste’ (membre du Jihad islamique) .
Des témoins oculaires signalent que l’armée a renfermé les journalistes présents sur le terrain dans une maison voisine afin de les empêcher de rapporter les faits.

Pendant les 5 heures d’attaque, la maison de la personne recherchée a été partiellement détruite par les bulldozers. Six civils ont été blessés au cours de plusieurs heures de heurts entre les jeunes et les soldats. Qusai, le neveu de Mustapha, a reçu une balle dans le ventre et est décédé. Selon les informations que m’a fournies Mustapha, son neveu aurait reçu une balle dumdum, c’est-à-dire une balle qui explose à l’intérieur du corps et donne peu de chance de survie. Ce type de balles est d’ailleurs prohibé.

Avec son estomac et ses intestins sur le trottoir, Qusai n’avait aucune chance.
Les sources médicales rapportent que plusieurs autres personnes, essentiellement des jeunes, ont été blessées par balles en caoutchouc et balles réelles. Mohalled, 13 ans, a été blessé par balle réelle dans la tête et par balle en caoutchouc dans la jambe. Son état est jugé stable après une opération à l’hôpital de Beit Jala.

Je suis allée à l’enterrement de Qusai aujourd’hui et j’ai salué Mustapha qui restait très digne. Que faire de plus ?

M., bénévole au centre Al Rowwad



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignages de Ziad Medoukh En direct de Gaza-vidéo- Ce vendredi 10 août 2018 Au lendemain de la destruction d’un centre culturel de Gaza

    En direct de Gaza
    Le vendredi 10 août 2018
    Devant le plus important centre culturel de la bande de Gaza
    Le centre culturel El-Misshal pour les jeunes et les enfants de Gaza, détruit totalement par l’aviation israélienne hier jeudi 9 août 2018.
    L’armée israélienne veut détruire la culture à Gaza
    L’armée la plus morale au monde veut priver les enfants de Gaza de leurs loisirs
    Message de Ziad Medoukh, citoyen palestinien de Gaza en direct de ce centre culturel bombardé et détruit totalement par (...)

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)