Les Amis d’Al-Rowwad

Le Festival Ciné-Palestine 2017 : une 3ème édition couronnée de succès.

Avec une fréquentation record qui dépasse les 2 700 festivaliers, le FCP, qui a eu lieu du 2 au 11 juin 2017, a renforcé son statut de rendez-vous incontournable de l’agenda culturel parisien. À Paris et en Seine Saint-Denis, le FCP est devenu le forum privilégié pour la promotion et la diffusion du cinéma palestinien.

Quelques chiffres sur cette brillante édition :

Cette année encore, le FCP a su relever le défi de mettre en lumière la diversité, la vitalité et la qualité du cinéma palestinien. Cette 3ème édition avait été marquée par une hausse significative de la fréquentation. En 2016, la 2ème édition a réuni 2 300 spectateurs pour 15 jours de programmation. Cette année, la fréquentation est en nette progression puisque ce sont près de 2 700 personnes qui se sont déplacées, pour assister aux différentes rencontres cinématographiques et culturelles qui ont ponctué ces 10 jours de festivités.

Le FCP s’est inscrit dans la continuité de ses précédentes éditions en proposant une
programmation riche et variée, à l’image de la scène artistique palestinienne. C’est autour des 27 films, que plusieurs générations de réalisateur-trice-s palestiniens et internationaux ont rencontré le public du Festival.

Les 19 séances, programmées dans nos 5 cinémas partenaires, Le Luminor Hôtel de Ville et Les 3 Luxembourg à Paris, Le Méliès à Montreuil, L’Écran à Saint Denis, et Le Studio à Aubervilliers, sont nombreuses à avoir fait salle comble.

Au programme de cette édition  : 14 longs-métrages et 13 courts-métrages, avec de nombreux films documentaires, de fiction ou encore d’animation, qui ont offert une multiplicité de points de vue artistiques autour de la question palestinienne. Pour cette 3ème édition, la programmation a été enrichie par : 2 focus thématiques, avec la rétrospective Mohammad Bakri et le « Regards croisés sur 1967 » ; la master-class Mohammad Bakri ; 2 concerts et une soirée en plein air. Le FCP a organisé, pour la première fois de son histoire, un Concours du court-métrage, récompensant le talent de jeunes cinéastes palestiniens.

Le comité d’organisation du FCP entend intensifier ses efforts d’accompagnement à la
création, à la production et à la diffusion du cinéma palestinien. Afin d’établir des relations durables entre les acteurs de l’industrie du cinéma, palestiniens et français, le comité souhaite mettre en place des journées de rencontres dédiées aux
professionnels, dès la prochaine édition, en 2018.

Le comité d’organisation du FCP 2017.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)