Les Amis d’Al-Rowwad

Le 04 janvier 2016 Sortie nationale : 3000 nuits, de Mai Masri

Années 80, à la veille des évènements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

MAI MASRI, CINÉASTE PALESTINIENNE DU FILM 3000 NUITS DÉPROGRAMMÉE SUR FRANCE INTER ET REMPLACÉE PAR... UNE ISRAÉLIENNE !
Nous apprenons à l’instant que la cinéaste palestinienne Mai MASRI dont le film #3000 NUITS sort aujourd’hui sur une trentaine d’écrans en France, ne participe pas à l’émission L’HEURE BLEUE sur FRANCE INTER, animé par Laure Adler. Pourquoi ? Mai MASRI devait être l’invitée centrale de cette émission, prévue de longue date, ce mercredi soir entre 20 et 21h. Dans le cadre de la préparation de l’émission, l’animatrice et productrice a indiqué son souhait de faire un contre point au prétexte "d’équilibrer" le plateau et les points de vues... Soit. Plusieurs noms ont circulé, aucune personnalité pressentie n’étant disponible, la jeune réalisatrice du film israélien Mountain (sur 4 écrans en France le 4 janvier également) à été programmé sans consulter l’invitée initiale, Mai Masri, la mettant devant le fait accompli et dans une situation délicate, inconfortable voir inacceptable à plus d’un titre. Elle refusera de rentrer dans ce jeu hypocrite de pseudo objectivité, spécialité des médias autorisés français qui permet de ne pas se "mouiller", surtout quand il s’agit d’une voix palestinienne et jamais le contraire-. Au final la radio déprogramme la venue de Mai Masri pour ne recevoir que la jeune réalisatrice israélienne. Le film Palestinien se retrouve sur le carreaux. Dommage, on aurait aimé entendre la voix de cette cinéaste palestinienne de renom et dont le film a reçu une vingtaine de récompenses dans des festivals internationaux... 3000 NUITS est visible en salles depuis aujourd’hui... Courrez-y !

MAI MASRI PARLE DE SON FILM 3000 NUITS A CINEMETEQUE
https://vimeo.com/197744468?ref=fb-share&1

Bande Annonce “3000 Nuits” de Mai Masri - Sortie le 4 janvier 2017

https://vimeo.com/173470694



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)

  • Lettre de rania talala , traiteur palestinienne , à Cyril lignac suite au "voyage culinaire " du sieur en Israël ...

    Cher Cyril Lignac,
    Je t’écris car depuis deux jours, on ne cesse de m’interpeller par rapport à la vidéo que tu as faite lors de ton voyage à Tel Aviv.
    Je m’appelle Rania, française originaire de Palestine (de Jérusalem et de Jaffa) et je suis traiteur de cuisine palestinienne et créatrice du blog Les ptits plats palestiniens de Rania.
    Tu ne me connais sûrement pas, sinon, tu aurais sûrement évité de parler de gastronomie israélienne dans cette fameuse vidéo.
    Soit. J’apprécie ton travail et ton (...)

  • "Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

    La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse. L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit. Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le (...)