Les Amis d’Al-Rowwad

La pièce "Toujours le même problème"

Créée en 2005 en arabe dialectal, réécrite en 2010, la pièce raconte l ?histoire de trois voisins (Khaled, Qassem, et Majd). Faute de communication, chacun d’eux a sa propre façon de résoudre les problèmes. Face à leur immeuble, se dresse un énorme tas d’ordures ?amassées par eux. Mais personne ne permet à l’autre de débarrasser le tas. Les trois hommes demandent à des personnes extérieures de résoudre leur problème au lieu de le faire eux-mêmes.

La pièce présente différentes perspectives sociales et politiques. Inspirée par les problèmes palestiniens qui s’aggravent de jour en jour. Ainsi dans la vieille ville d’Hébron, les colons israéliens jettent leurs déchets sur les Palestiniens. En conséquence, beaucoup de Palestiniens ont quitté leurs maisons dans la zone H2 et déménagé en zone H1.

Les « ordures » deviennent une métaphore de ces difficultés. Suite à l’occupation, au manque de ressources et de connaissances, la population se divise. Chacun pense son opinion plus juste, oubliant que pour résoudre un problème, ils doivent s’asseoir ensemble et s’écouter : ils ne comprennent pas que personne d ?autre qu ?eux même ne trouvera de solution définitive.
Dans le public, chacun analyse la pièce de son point de vue, en fonction de son âge, son éducation, etc ? Par exemple, les enfants voient ce spectacle comme une histoire drôle de voisins qui se battent tout le temps. Certains adultes y retrouvent les questions sociales telles que l ?enlèvement des ordures et les conflits de voisinage faute de dialogue.

D ?autres analysent plus en profondeur les éléments de la pièce et lisent entre les lignes. Découvrant le sens politique implicite du spectacle et l ?évocation du conflit entre les parties de la société palestinienne, ils perçoivent le message de l ?incompréhension interne à cette société qui ne peut alors parvenir à une solution équitable offrant un avenir heureux à tous.

Le retour du public d ?Hébron a été excellent. Tous considèrent que la pièce est réaliste et traite des problèmes palestiniens d’une manière créative sarcastique avec un message simple "Nous ne devrions pas dépendre des autres pour résoudre nos problèmes : commençons par nous écouter". Principe à appliquer à toutes les parties en conflit dans la région !

- Spectacle écrit et mis en scène par Ihab Zahdeh
- Comédiens : Raed Shyoukhi, Mohamed Titi, Ihab Zahdeh, Ossama al Jabere
- Lumières et son : Hamam Amro


Un extrait de la pièce, encore en arabe... traduction en cours !



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)