Les Amis d’Al-Rowwad

L’école

Les écoles sont très petites avec trop d’enfants. Il n’y a seulement que deux écoles dans le camp. L’école pour les filles est désormais juste à côté du Mur. L’école des garçons n’est pas située dans le camp mais à Beit Jala. Il y a deux horaires ; le premier de 7h à 12h30 pour les classes de 5eme à 9ème ; le second de 12h à 16h pour les niveaux de 1 à 4.
L’éducation, c’est important. C’est le seul moyen que nous avons. Etudier est notre façon de résister.

The schools are very small with too many children. There are only two schools in the camp. The school for the girls is next to the Wall. The school for the boys is not in the camp but in Beit Jala. There are two shifts, the first one from 7 to 12.00 for the 5th to 9th grade ; the second one from 12.30 to 4pm for the grade 1 to 4.Education is important ; this is the only way that we have. Studying is our way to resist.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)