Les Amis d’Al-Rowwad

L’arbre à Palabres

JPEG - 49.3 ko

La tournée de la compagnie Sîn- se déroulera du 17 au 31 octobre 2007 dans toute la Cisjordanie. Le spectacle sera joué dans 6 villes, aux dates suivantes (calendrier provisoire) :

- 18 octobre 2007 : Hébron (sous réserve de confirmation

- 20 octobre : Ramallah
Théâtre Al Quasaba

- 22 octobre : Naplouse
Université Al Najah

- 24 octobre : Jénine
Théâtre de la Liberté - Camp de Jénine

- 26/27 octobre : Bethléem
26/10 : Centre Al Rowwad - Camp d’Aïda
27/10 : Centre Al Finiq- Camp de Deshei

- 29 octobre : Jérusalem -Théâtre National Palestinien

Résumé de la pièce

Fannie est une fillette qui vit avec son grand père immigré dans une ville moderne. Lorsqu’on ouvre la fenêtre, un brouhaha s’élève : la rumeur de mille moteurs, sourde et lointaine. Lorsqu’on ouvre la porte, on croise un voisin inquiet et la plupart du temps muet. Chacun s’enferme chez soi sans mot dire. Lorsqu’on allume la télé, elle déverse un flot ininterrompu de mots vides. Au téléphone, on parle l’un sur l’autre et personne ne s’écoute. Chacun s’enferme chez soi dans le silence. L’ennui.

Un jour, Fannie va trouver son grand-père et le supplie de lui raconter une histoire qui la fasse rêver. Mais le vieil homme n’a plus parlé depuis si longtemps qu’il ne connaît plus d’histoire. Dans un sursaut de mémoire, il lui dit : « dans mon village, il y avait un arbre, un olivier millénaire. Au printemps on découvrait sur ses branches des centaines de petits rouleaux d’écorce. Chaque rouleau portait une histoire, une mélodie, un poème. Alors, rassemblés sous l’arbre, nous écoutions, nous racontions… ».

La fillette décide alors de se mettre en quête du village de son grand père, et promet de lui ramener une olive de l’Arbre à Palabre pour la planter au pied de son immeuble.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)

  • Ils montent le son à Gaza

    De l’extérieur, la bande de Gaza occupée apparaît comme un lieu de misère. Trois agressions militaires israéliennes acharnées depuis décembre 2008 ont causé une destruction indicible, faisant des milliers de morts, plus de 15 000 blessés, plus de 75 000 personnes sans-abri et un demi-million déplacées.
    Dans le même temps, un siège long d’une décennie a conduit les Palestiniens dans la bande côtière au bord de la catastrophe avec une infrastructure en lambeaux.
    Mais Gaza, c’est aussi le lieu d’un moral (...)