Les Amis d’Al-Rowwad

L’arbre à Palabres

La tournée de la compagnie Sîn- se déroulera du 17 au 31 octobre 2007 dans toute la Cisjordanie. Le spectacle sera joué dans 6 villes, aux dates suivantes (calendrier provisoire) :

- 18 octobre 2007 : Hébron (sous réserve de confirmation

- 20 octobre : Ramallah
Théâtre Al Quasaba

- 22 octobre : Naplouse
Université Al Najah

- 24 octobre : Jénine
Théâtre de la Liberté - Camp de Jénine

- 26/27 octobre : Bethléem
26/10 : Centre Al Rowwad - Camp d’Aïda
27/10 : Centre Al Finiq- Camp de Deshei

- 29 octobre : Jérusalem -Théâtre National Palestinien

Résumé de la pièce

Fannie est une fillette qui vit avec son grand père immigré dans une ville moderne. Lorsqu’on ouvre la fenêtre, un brouhaha s’élève : la rumeur de mille moteurs, sourde et lointaine. Lorsqu’on ouvre la porte, on croise un voisin inquiet et la plupart du temps muet. Chacun s’enferme chez soi sans mot dire. Lorsqu’on allume la télé, elle déverse un flot ininterrompu de mots vides. Au téléphone, on parle l’un sur l’autre et personne ne s’écoute. Chacun s’enferme chez soi dans le silence. L’ennui.

Un jour, Fannie va trouver son grand-père et le supplie de lui raconter une histoire qui la fasse rêver. Mais le vieil homme n’a plus parlé depuis si longtemps qu’il ne connaît plus d’histoire. Dans un sursaut de mémoire, il lui dit : « dans mon village, il y avait un arbre, un olivier millénaire. Au printemps on découvrait sur ses branches des centaines de petits rouleaux d’écorce. Chaque rouleau portait une histoire, une mélodie, un poème. Alors, rassemblés sous l’arbre, nous écoutions, nous racontions… ».

La fillette décide alors de se mettre en quête du village de son grand père, et promet de lui ramener une olive de l’Arbre à Palabre pour la planter au pied de son immeuble.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)