Les Amis d’Al-Rowwad

L’arbre à Palabres

La tournée de la compagnie Sîn- se déroulera du 17 au 31 octobre 2007 dans toute la Cisjordanie. Le spectacle sera joué dans 6 villes, aux dates suivantes (calendrier provisoire) :

- 18 octobre 2007 : Hébron (sous réserve de confirmation

- 20 octobre : Ramallah
Théâtre Al Quasaba

- 22 octobre : Naplouse
Université Al Najah

- 24 octobre : Jénine
Théâtre de la Liberté - Camp de Jénine

- 26/27 octobre : Bethléem
26/10 : Centre Al Rowwad - Camp d’Aïda
27/10 : Centre Al Finiq- Camp de Deshei

- 29 octobre : Jérusalem -Théâtre National Palestinien

Résumé de la pièce

Fannie est une fillette qui vit avec son grand père immigré dans une ville moderne. Lorsqu’on ouvre la fenêtre, un brouhaha s’élève : la rumeur de mille moteurs, sourde et lointaine. Lorsqu’on ouvre la porte, on croise un voisin inquiet et la plupart du temps muet. Chacun s’enferme chez soi sans mot dire. Lorsqu’on allume la télé, elle déverse un flot ininterrompu de mots vides. Au téléphone, on parle l’un sur l’autre et personne ne s’écoute. Chacun s’enferme chez soi dans le silence. L’ennui.

Un jour, Fannie va trouver son grand-père et le supplie de lui raconter une histoire qui la fasse rêver. Mais le vieil homme n’a plus parlé depuis si longtemps qu’il ne connaît plus d’histoire. Dans un sursaut de mémoire, il lui dit : « dans mon village, il y avait un arbre, un olivier millénaire. Au printemps on découvrait sur ses branches des centaines de petits rouleaux d’écorce. Chaque rouleau portait une histoire, une mélodie, un poème. Alors, rassemblés sous l’arbre, nous écoutions, nous racontions… ».

La fillette décide alors de se mettre en quête du village de son grand père, et promet de lui ramener une olive de l’Arbre à Palabre pour la planter au pied de son immeuble.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)