Les Amis d’Al-Rowwad

Formation « Vivre la Palestine » à Bobigny les 17 et 18 mai

La Plateforme et le service international du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis propose une formation pour animer l’outil pédagogique « Vivre la Palestine » le 17 et 18 mai 2018 au centre de ressources Via le Monde.

« Vivre la Palestine » est un jeu de mise en situation qui vise à faire vivre la vie d’habitant.e.s de Palestine et d’Israël : des familles de pêcheurs, d’agriculteurs, des réfugié.e.s dans les camps, des bénévoles israélien.ne.s montrant la politique de destruction et éviction, et des troupes de danse. Cette animation montre la difficulté d’accéder à ses droits humains fondamentaux dans un contexte d’occupation.

La formation se déroule sur une journée et demie :
- 17 mai de 18h00 à 20h30 : test de l’outil avec les personnes qui vont être formées et avec des invités intéressés par l’animation (l’idéal pour cette soirée est d’avoir un minimum de 15 personnes pour bien jouer).
- 18 mai : journée de formation de 10h à 17h.

OBJECTIF PRINCIPAL DE LA FORMATION :
Permettre aux personnes engagées dans des associations de soutien au peuple palestinien de se saisir d’un nouvel outil de mise en situation pour sensibiliser leur public de manière active.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES :
A la fin de la formation, les participants …
- Identifient les techniques pédagogiques et outils d’éducation populaire pour améliorer leurs pratiques de sensibilisation.
- Expérimentent le jeu et appréhendent leur posture d’animateur.
- Sont capables de monter des actions de sensibilisation à partir du jeu de mise en situation « vivre la Palestine ».

Pour voir le programme et vous inscrire, cliquez ici !

Pour plus d’infos, contactez-nous à developpement[at]plateforme-palestine.org

Infos pratiques :
Lieu : centre de ressources Via le Monde
225 avenue Paul Vaillant Couturier
93000 Bobigny



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)