Les Amis d’Al-Rowwad

Des Astres (Poésie)

Premier recueil de poésie édité aux éditions Scribest.

Bien que non dite, la Palestine reste en filigrane –en creux- pour l’auteure présente en permanence dans ce recueil, puisque, au départ, avant de devenir un recueil, ces poèmes étaient des satellites d’autres écrits sur la terre ô combien meurtrie de Palestine, où elle allait puiser une nouvelle énergie pour mieux y revenir.
Le ciel, la lune et les étoiles, la terre, sont la maison commune de tous les hommes...
Cette bal(l)ade d’école buissonnière très personnelle entre ciel et terre, qui prend le temps de jouer et s’arrêter en chemin avec en poche l’appareil photos des haïkus, est aussi un chemin d’exploration vers le sens et la source, qu’il faut suivre jusqu’au bout.

Marie-Christine Mouranche est engagée de longue date dans la juste lutte des Palestiniens pour la reconnaissance de leurs droits fondamentaux. Elle est membre du Conseil d’ administration des Amis d’Al-Rowad.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)