Les Amis d’Al-Rowwad

ATTAQUE ISRAELIENNE : « Droit de réponse »

Le 27 décembre 2008, l’armée israélienne lançait l’opération « Plomb durci » sur la bande de Gaza, opération la plus meurtrière dans les Territoires palestiniens depuis 1967. 1 314 Palestiniens ont été tués et 5 000 blessés. Les dégâts matériels sont innombrables. Cette attaque est venue aggraver encore davantage la crise humanitaire causée par 18 mois de blocus israélien, qui représente une punition collective au regard du droit international. Les représentants israéliens ont avancé plusieurs arguments pour justifier cette opération. Ce « droit de réponse », en 6 points, développé par la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine a pour but de donner une autre grille de lecture sur ces trois semaines de guerre.

Documents à télécharger

  ATTAQUE ISRAELIENNE ATTAQUE ISRAELIENNE :


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)