Les Amis d’Al-Rowwad

Dossier de presse tournée thêatrale en France 2003

Article de Libération

Aujourd’hui, les enfants n’ont que la rue pour jouer et s’exprimer. Lancer une pierre contre un char israélien qui occupe le camp, c’est une réaction spontanée." Plus de 40 % de la population a moins de 15 ans, le chômage touche 60 % des habitants. Le camp est cerné par deux barrages militaires et surplombé par la colonie de Gilo. Depuis le début de la deuxième Intifada, 26 personnes ont trouvé la mort a Aïda, dont cinq enfants. "En fondant Al-Rowwad, j’ai voulu sauver la vie de ces gamins. Je ne veux (...)

Les résistants d’Aïda

De jeunes acteurs palestiniens en tournée en France.

Proche-Orient : " Nous sommes les enfants du camp "

Tournée triomphale en France de jeunes artistes palestiniens d’Aïda.

Textes du public

Lettre d’une adolescente de Voiron aux acteurs de la troupe Al-Rowwad
À Salam, Ribal, Waoud, À vous les enfants de la troupe Al Rowwad, À vous les enfants du camp d’Aïda,
J’ai tenté de vous dire, Salam et Ribal, en vous raccompagnant à la gare le jour de votre départ de Voiron, combien votre venue chez nous était importante et quelles traces elle laisserait longtemps dans nos c ?urs et dans nos mémoires. J’étais alors limitée par la barrière de la langue et aussi par l’émotion. Cette émotion d’ailleurs (...)

ENFANTS DE REFUGIES, AMANTS DE LA RESISTANCE

« Je ne veux pas que ces enfants deviennent un numéro de plus sur la longue liste des martyrs. Au théâtre, ils jettent des pierres, meurent ... et ressuscitent ».
AbdelFattaf Abu-Srour, fondateur de la troupe Al-Rowwad.
Du 2 juin au 23 juillet, 16 enfants palestiniens, âgés de 11 à 15 ans, ont sillonné la France dans le but de présenter leur création théâtrale : « Nous sommes les enfants du camp ».

Les enfants du camp découvrent la France culturelle

Article pour le mouvement FREINET
Les 8, 9 et 10 juillet, une troupe de théâtre d’enfants et d’adolescents palestiniens qui parcouraient la France des festivals a été reçue par des familles qui soutiennent l’action du comité France- Palestine.

Enfants palestiniens, du camp à la scène

par Christophe Ayad, envoyé spécial à Angers - Liberation.
Depuis le 2 juin et jusqu’au 23 juillet, une petite troupe de théâtre palestinienne tourne dans toute la France. Al-Rowwad ("les pionniers", en arabe) compte seize enfants, neuf garçons et sept filles, âgés de 10 a 15 ans. Ils viennent tous du camp de réfugiés d’Aïda, près de Bethléem. Au-delà du spectacle, le travail effectué par ces enfants tient autant de la thérapie post-traumatique que du théâtre. Libération les a suivis pendant deux jours, lors d’un séjour a Angers, les 18 et 19 juin.

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)

  • Ségrégation géographique en Palestine : Google Maps épinglé

    Pourriez-vous imaginer que l’application Google Maps, sur votre propre smartphone, puisse vous mettre en danger ? Ou nier l’existence de votre ville, village ou même de votre pays ? Cela paraît inimaginable mais, pourtant, cela est bien réel.
    C’est ce que vient de démontrer l’ONG palestinienne 7amleh – Le centre arabe pour le développement des médias sociaux – dans son rapport publié mardi 18 septembre, intitulé « Ségrégation cartographique : Google Maps et les droits de l’homme des Palestiniens ». (...)

  • Nous avons perdu notre théâtre à Gaza

    Le théâtre ASHTAR condamne avec une grande rage et une profonde douleur l’attaque brutale de
    l’occupation israélienne sur le théâtre Al Mishal à Gaza, qui a réduit à zéro l’immeuble de six étages.
    Al Mishal était le siège du groupe de jeunes d’ASHTAR à Gaza depuis 2008. Il avait été le lieu de
    plusieurs productions du théâtre ASHTAR ; « Les Monologues de Gaza », « Roméo et Juliette à Gaza »,
    « Hanin », « Le Jardin des Fleurs », « Les Enfants d’Hercule » et beaucoup d’autres…
    Les atrocités de l’occupant se sont (...)